lézard ocellé (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Timon lepidus
  • Lacerta lepida
  • Lacerta ocellata

Autres noms

  • lambert (n. m.)
  • arrassado (Provence)

Anglais

  • ocellated lizard

Définition

Fam. des lacertidés (Lacertidae). Lézard typique. L. 60-80 cm. Le plus gros lézard de France. La tête est robuste. Le corps est vert, moucheté de noir ou de bleu.

Détails

Habitat : Espagne, Portugal, sud de la France et nord-ouest de l'Italie. Il est omnivore et vorace.

" L'Ocellé est extrêmement commun dans notre pays, et habite les endroits élevés comme ceux en plaine ; il se tient ordinairement le long des chemins, au bord des fossés, dans les tas de pierres, sur la lisière des bois et près des arbres perforés ; paisible dans sa demeure, il ne fait la guerre qu'aux insectes dont il veut se nourrir, mais il ne craint pas de se battre lorsqu'il se voit attaqué ; d'abord il cherche à fuir, mais s'il se sent touché, il se retourne et mord cruellement ; si c'est un chien, par exemple, qui cherche à le prendre, il s'élance à son museau qu'il saisit avec ses dents, s'y tient fortement attaché, et c'est avec beaucoup de peine que l'agresseur parvient à s'en débarrasser, souvent encore il le fait sauter en l'air à plusieurs reprises sans pour cela venir à bout de le vaincre. J'ai plusieurs fois été témoin d'un pareil combat. J'ai aussi conservé vivants plusieurs Lézards Ocellés, qui, quelques heures après avoir été pris, étaient devenus fort doux ; pour cela il faut éviter de se laisser mordre quand on les prend, ce qu'on fait en tenant un mouchoir à la main qui absorbe les morsures ; après quoi on lui offre un morceau de bois sur lequel il attache ses dents, on recommence cela plusieurs fois, et bientôt après il ne mord plus ; il ne s'agit alors que de le toucher souvent pour l'entretenir inoffensif.
L'Ocellé peut vivre plusieurs mois sans prendre aucune nourriture. Des individus de cette espèce que j'avais envoyés à M. Bibron, et qui étaient dans ces mêmes conditions, ont été élevés par lui au Jardin-des-Plantes. J'en ai conservé qui ont resté plus de quatre mois sans manger, mais ils étaient devenus maigres, la peau des flancs traînait à terre et le dos était saillant ; plusieurs fois j'ai mis dans une même caisse des serpents très vigoureux et des Lézards Ocellés nouvellement pris dans les champs, mais jamais, de part et d'autre, je ne me suis aperçu de la moindre agression. Un jour, ayant pris une couleuvre à collier assez grosse, je la présentai devant la gueule d'un de ces lézards, et, l'ayant mis en colère, il la mordit près du cou, et la retint ainsi plus de dix minutes ; la couleuvre ne le mordit point, mais elle soufflait très fort et sortait son dard avec vitesse, tout en faisant de grands efforts pour se débarrasser, après quoi ils vécurent tranquilles l'un et l'autre.
L'on peut s'emparer de ces Lézards à l'hameçon, il ne s'agit que de le suspendre au-dessus de leur trou en y fixant un insecte. " (Crespon J., 1844. Faune méridionale ou description de tous les animaux vertébrés vivants et fossiles, sauvages ou domestiques... du Midi de la France. Nîmes, Chez l'auteur éd., 2 vol., 2e vol., 360 p., p. 200-201)

Sections

  • animal méditerranéen
  • zoologie

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [20/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13964 photos ou dessins.