lépidoptères (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Lepidoptera

Anglais

  • butterfly = papillon de jour
  • moth = papillon de nuit

Etymologie

gr. lépis, lépidos, écaille et pterys, aile car les ailes sont couvertes d'écailles

Définition

Ordre d'insectes ptérygotes néoptères amphiesménoptères (Amphiesmenoptera) à métamorphoses complètes : œuf, chenille, chrysalide, imago. Ce sont les papillons.
Envergure : 15 mm à 28 cm (hercule). Les 2 paires d'ailes, membraneuses, souvent larges, sont couvertes d'écailles minuscules colorées de même que le reste du corps. Les pièces buccales sont constituées surtout par des maxilles formant une trompe allongée (proboscis) permettant la succion, enroulée sous la tête au repos et parfois par des mandibules, vestigiales ou rarement fonctionnelles. La plupart aspirent le nectar des fleurs à l'état adulte. Les larves sont des chenilles. Elles ont des mâchoires broyeuses et se nourrissent de végétaux. Elles entraînent des dégâts aux plantes cultivées ou non. Le cycle de leur vie passe par plusieurs états : adulte = imago, œuf = ovum, chenille = larva (souvent phytophage), chysalide = pupa. L'état adulte dure 2 à 6 semaines. Certains papillons migrent (cf monarque)

Détails

On distinguait :
- Heterocera, hétérocères, les papillons diurnes,
- Rhopalocera, rhopalocères, les papillons nocturnes dont les antennes sont renflées en massue.
On distingue :
- Aglossata, aglossates,
Agathiphagidae, agathiphagidés,
- Glossata, glossates,
Dacnonypha, dacnonyphes,
Myoglossata, myoglossates,
Neolepidoptera, néolépidoptères,
- Heterobathmiina, hétérobathmines,
Heterobathmiidae, hétérobathmidés
- Zeugloptera, zeugloptères
Micropterigidae, microptérigidés.

" Ordre LÉPIDOPTÈRES. Insectes suceurs ; quatre ailes membraneuses revêtues de petites écailles ; métamorphoses complètes.
La bouche des Lépidoptères ou Papillons est destinée à la succion : aussi les pièces buccales sont-elles profondément modifiées. L'organe le plus apparent est une trompe qui, au repos, est presque toujours roulée en spirale, ce qui l'a fait appeler spiritrompe. Elle est constituée par deux mâchoires très allongées et accolées, comme le démontrent les deux tubercules ou palpes rudimentaires situés à la base. Une très petite pièce membraneuse qui repose sur l'origine de la trompe représente le labre ; une autre pièce triangulaire, placée au-dessous, figure la lèvre inférieure et porte deux longs palpes latéraux. Les quatre ailes, membraneuses, sont recouvertes d'une poussière farineuse formée de poils raccourcis et élargis en écailles colorées et brillantes (lepis, écailles ; pteros, aile). Souvent, chez les Papillons crépusculaires et nocturnes, l'aile postérieure est reliée à l'antérieure par un appareil désigné sous le nom de frein, ce qui assure leur solidarité pendant le vol.
Les métamorphoses sont complètes. Les larves, connues sous le nom de chenilles, ont les organes buccaux des Insectes broyeurs ; la lèvre inférieure présente en outre un mamelon percé d'un minuscule orifice ou filière, par où s'échappe la soie que toutes ces chenilles sont aptes à filer. Indépendamment de la tête, le corps comprend douze anneaux, dont les trois premiers portent chacun une paire de pattes articulées ou écailleuses, destinées à devenir les pattes de l'adulte ; les autres anneaux ne peuvent offrir que des pattes membraneuses ou fausses pattes. — Les nymphes présentent d'ordinaire des colorations métalliques brillantes, qui leur ont fait donner le nom de chrysalides ; elles se renferment parfois dans un cocon soyeux. — Les Insectes parfaits, peu après leur naissance, rendent par l'anus un liquide rougeâtre : c'est là l'origine des prétendues pluies de sang qui ont causé autrefois tant de terreur.
Les chenilles font souvent d'énormes dégâts parmi nos récoltes ou nos plantations... On connaît quelques cas de scoleciasis se rapportant à des larves ou à des nymphes de Lépidoptères ; mais le plus souvent la détermination spécifique est restée douteuse ou n'a pas été faite.
" (Railliet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 850-851)

Section

  • zoologie

Classification française

  • insecte
  • néoptère

Classification scientifique

  • Neoptera
  • Endopterygota
  • Amphiesmenoptera

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [05/07/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32076 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15339 photos ou dessins.