Andropogon gayanus

Bookmark and Share

Scientifique

  • Andropogon bisquamulatus Hochst
  • Andropogon gayanus Kunth
  • Andropogon squamulatus Hochst
  • Andropogon tridentatus Hochst

Anglais

  • Gamba grass

Définition

Espèce de la fam. des poacées (Poaceae) (graminées). Herbe très appréciée par les ruminants domestiques en zone tropicale.
Description : Graminée pérenne en touffes, érigée et robuste. Le système racinaire est puissant ; les racines peuvent atteindre 3 m de profondeur ; la floraison est une floraison de jours courts ; la photopériode critique est de 12 à 14 h. C'est une plante de jours courts en général bien que certains cultivars soient remontants toute l'année. La germination des jeunes graines est fréquemment diminuée par la dormance, mais dans des conditions correctes de conservation, une amélioration du taux de germination est constatée 9 mois après la récolte. La croissance des plantules est longue, mais une fois établie la graminée est très compétitive et malgré sa croissance érigée, elle peut affecter la pérennité des légumineuses qui lui sont associées.
Ecologie : Originaire d'Afrique, Andropogon est bien adapté aux régions subtropicales semi-humides ayant une pluviosité de 800 à 1600 mm par an. Il aime les sols sableux, mais peut-être cultivé sur sols argilo-sableux ou limoneux même peu fertiles. Il résiste à des périodes de sécheresse dépassant 5 mois, mais résiste mal à l'inondation même temporaire. Il est originaire d'Afrique où il s'étend à travers toutes les régions tropicales de 15°N à presque 25°S. Il supporte le feu, brûlant régulièrement dans les savanes. Des cultivars ou des lignées commerciales ou semi-commerciales ont été implantées dans la plupart des régions tropicales du monde, particulièrement en Amérique.
Agro. : Le semis s'effectue à des doses de 0,75 à 1,25 kg par ha avec des graines germant à 100 %, ce qui correspond à 10 à 15 kg de graines commerciales de qualité moyenne. Les graines de petite taille peuvent être mélangées à du sable sec, d'autant plus qu'elles sont légères et plumeuses. On peut aussi effectuer un bouturage par éclats de souches ; les boutures doivent être plantées avec un écartement de 40 cm x 40 cm.
a fumure à l'implantation est recommandée, pour réduire les carences des sols : on conseille d'apporter 50 unités de phosphore par ha et 10 t de fumier par ha ou l'équivalent en lisier.
Utilisation : On peut la pâturer, mode d'exploitation le plus pratiqué. On peut également faire du foin.
Prod. : Les rendements varient selon le climat, la fertilisation et l'irrigation. A Bouaké, en Côte d'Ivoire, on a obtenu des rendements annuels de 15 à 20 t de MS / ha en conditions fertilisées et irriguées ; ailleurs d'autres auteurs signalent des rendements de plus de 15 t de MS sous une bonne pluviosité sans irrigation. Cependant, sur jachère non fertilisée et en condition sèche, on peut ne pas dépasser 5 t de MS.
Valeur fourragère : il est souhaitable de l'exploiter entre 25 et 40 j de repousse en saison de croissance, et entre 45 et 60 j en saison sèche.
Valeur fourragère moyenne : 0,60 UFL / kg de MS,50- 60 g de MAD / kg de MS

Sections

  • agropastoralisme
  • alimentation
  • botanique
  • plante fourragère

Classification scientifique

  • Poacea

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [20/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31951 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13964 photos ou dessins.