joug 1 (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • yoke

Etymologie

lat. jugum

Définition

Pièce de bois servant de harnachement pour l'attelage des bœufs ou des vaches.

Détails

Les bovins travaillent en général par paire, attelés avec un joug maintenu par des lanières (juscles). En Afrique, on utilise un joug de garrot pour les zébus et un joug de tête pour les taurins, placé devant ou derrière les cornes. Plusieurs classifications existent.
On distingue selon leur position les jougs frontaux, les jougs de nuque (jougs de tête, ou jougs de cornes), les jougs de garrot (ou jougs d'encolure, sauterelles) et les colliers.
On distingue selon le nombre d'animaux attelés, les jougs simples ou jouguets (pour un seul animal), les jougs doubles, les plus fréquents, et les jougs triples pour l'initiation au dressage.
On distingue selon le travail demandé :
- les jougs et jouguets de transport, assez légers,
- les jougs de labour, plus lourds et plus résistants,
- les jougs de sarclage munis d'un entraxe adapté à l'interligne des cultures.
On distingue parmi les jougs de dressage en Vendée :
- le joug redresseur de corne, qui permet de rectifier la direction des cornes,
- le demi-joug ou têtière, ancien joug double coupé en deux,
- le joug double ou jouque.

" JOUG, s. m. (Hist. anc.) les Romains appelaient jugum un certain assemblage de trois piques ou javelines, dont deux étaient plantées en terre debout, surmontées d’une troisième attachée en-travers au haut des deux autres ; elles formaient une espèce de baie de porte, plus basse que la hauteur d’un homme ordinaire, afin d’obliger les vaincus qu’on y faisait passer presque nus l’un après l’autre, de se baisser ; ce qui marquait l’entière soumission, & cela s’appelait mittere sub jugum.
Tous les autres peuples voisins de Rome avaient le même usage. C’était le comble du déshonneur dont se servait le vainqueur, pour faire sentir le poids de sa victoire à ceux qui avaient succombé : les Romains ont rarement éprouvé cette honte, & l’ont assez souvent fait éprouver à leurs ennemis... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • travail
  • zootechnie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [10/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32131 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15547 photos ou dessins.