jachère (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • fallow
  • fallow land
  • fallowed plot

Définition

Terre agricole théoriquement au repos entre deux cultures principales. Une jachère ou terre en jachère se caractérise par sa durée, les techniques d'entretien qui lui sont appliquées, son rôle dans un assolement et la rotation. Une jachère peut être labourée (jachère cultivée ou travaillée, ploughed fallow) ou non labourée (jachère non travaillée, fallow without tillage).

Détails

Pour l'Union Européenne, elle peut être sans végétation (jachère nue, bare fallow, full fallow), avec une végétation spontanée (jachère en friche, wasteland), avec production de légumineuses ou fabacées (Fabaceae, jachère jaune, yellow fallow), avec production de céréales non alimentaires (jachère bleue, blue fallow), avec une culture (généralement fourragère) permettant d'améliorer la fertilité du sol ou avec un pâturage pour élevage extensif (jachère verte, green fallow).

" JACHERE, s. f. (Agricult.) c’est une terre labourable, sur laquelle on ne seme rien pendant une année, & que cependant on cultive pour la disposer à produire du blé.
Les spéculateurs en agriculture ont beaucoup raisonné pour & contre ce repos périodique, qui de trois années paroît en faire perdre une. L’usage constant de cette méthode dans beaucoup de pays est une présomption qu’elle est appuyée sur des raisons très-fortes ; & le succès d’une culture différente dans d’autres lieux est une preuve que cette année de repos n’est pas partout d’une indispensable nécessité.
Il paroît difficile de se passer de l’année de jachere dans toutes les terres que la nature n’a pas douées d’une fertilité extraordinaire, ou dont on ne peut pas compenser la médiocrité par des engrais fort abondans. En général les terres qu’on fait rapporter sans interruption s’épuisent, à moins qu’on ne répare continuellement ce que la fécondité prend sur elles. L’année de repos est pour la plûpart une condition essentielle à la recolte du blé.
Pendant cette année la culture a deux objets ; d’ameublir la terre, & de détruire l’herbe. Ces deux objets sont remplis par les labours, lorsqu’ils sont distribués & faits avec intelligence. On donne aux terres trois ou quatre labours pendant l’année de jachere, mais il vaut toujours mieux en donner quatre, excepté dans les glaises, parce que la difficulté de saisir le moment favorable pour les labourer, est beaucoup plus grande.
On dit lever la jachere, lorsqu’on donne le premier labour. Il doit être peu profond, & fait, autant qu’il est possible, pendant les mois de Novembre & de Décembre. Les gelées qui surviennent ameublissent & façonnent la terre, lorsqu’elle est retournée. Ce labour d’hiver a beaucoup plus d’influence qu’on ne croit sur les recoltes...
A ces préparations on joint l’engrais. C’est pendant l’année de jachere qu’on porte le fumier sur les terres. Lorsque la cour en est suffisamment fournie, on fait bien de répandre ce fumier immédiatement avant le second labour. Il se desseche moins alors, que lorsqu’il est répandu pendant les grandes chaleurs de l’été, & il est mieux mêlé avec la terre par les labours qui suivent le second... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • agriculture
  • agropastoralisme

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [15/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32135 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15586 photos ou dessins.