hypophyse (n. f.)

Bookmark and Share

Autres noms

  • glande hypophysaire
  • glande pituitaire

Anglais

  • hypophysis
  • pituitary gland

Etymologie

gr. hypo au dessous et phusis, production, nature ; produit une hormone de croissance

Définition

Glande minuscule située à la base du cerveau ("sous" le cerveau). Elle est en relation étroite, sanguine et nerveuse avec l'hypothalamus. Elle est très richement innervée. Elle coordonne le fonctionnement de beaucoup d'autres glandes (rôle de chef d'orchestre).

Détails

Elle comprend 3 lobes : antérieur, intermédiaire et postérieur. Les deux premiers constituent l'adénohypophyse, glandulaire, le 3e, la posthypophyse ou neurohypophyse (neurohypophysis) est neurosécréteur. L'adénohypophyse dérive des crêtes neurales ventrales du tube neural primitif. La posthypophyse dérive du diencéphale.
Parmi les hormones sécrétées par l'antéhypophyse, trois jouent un rôle capital dans la reproduction : la LH, la FSH et la prolactine. L'hypophyse produit aussi des hormones agissant sur la croissance.
L'ablation de l'hypophyse du rat entraîne une atrophie des glandes endocrines d'où une cachexie.

" PITUITAIRE, glande, (Anatomie.) c’est une glande dans le cerveau, que l’on a quelque peine à voir, sans la déplacer. Elle est de la grandeur d’un fort gros pois, dans la selle de l’os sphénoïde, sous l’infundibulum ou l’entonnoir avec lequel elle communique ; elle en reçoit une lymphe ou un suc qui est fourni à l’infundibulum par le plexus choroïde & la glande pinéale, & c’est de cette lymphe que la glande elle-même prend son nom.
Elle filtre aussi un suc, en séparant du sang une liqueur blanche fort subtile, & en apparence fort spiritueuse. M. Littre observe un sinus ou un réservoir de sang qui touche cette glande, & qui est ouvert à l’endroit du contact, de manière que la glande réside ou pose en partie dans le sang : c’est ce réservoir que l’auteur regarde comme faisant l’office d’un bain-marie, à cause qu’il entretient dans la glande un degré de chaleur nécessaire pour s’acquitter de ses fonctions. [sic]
On trouve cette glande dans tous les quadrupèdes, les poissons, les oiseaux, aussi-bien que dans les hommes. M. Littre donne un exemple d’une maladie lente ou languissante, & qui devint enfin mortelle, laquelle venait d’une obstruction & d’une inflammation de la glande pituitaire. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

" HYPOPHYSE, s. m. (Méd.) c’est une espèce de trichiase, de chute des cils. Voy. Trichiasis. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • anatomie
  • hormone
  • physiologie
  • reproduction

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [26/05/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15199 photos ou dessins.