hyménoptères (n. m. ou adj.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Hymenoptera

Anglais

  • hymenopterans

Etymologie

gr. hymnos, membrane et pterys, aile

Définition

Ordre d'insectes ptérygotes néoptères endoptérygotes. Ils ont deux paires d'ailes membraneuses solidarisées, les antérieures plus grandes que les postérieures. Les ailes ont de grandes cellules.

Détails

On distingue 2 sous-ordres :
- Apocrita, les apocrites marqués d'un étranglement distinct entre le thorax et l'abdomen ("taille de guêpe"),
- Symphita, les symphites ou mouches à scie, sans étranglement net. Exemples : abeille, guêpe, bourdon, fourmi.

" HYMÉNOPTÈRES. Insectes lécheurs ; quatre ailes membraneuses ; métamorphoses complètes.
L'appareil buccal de ces Insectes offre une constitution intermédiaire entre celle des broyeurs et celle des suceurs : il est propre à lécher. La lèvre supérieure et les mandibules sont conformées comme celles des broyeurs ; au-dessous, se trouve un organe mobile, pouvant se replier sous la tête : c'est la trompe, formée par les mâchoires aplaties qui engainent la lèvre inférieure. Celle-ci offre une languette souvent très longue, divisée en trois lobes, dont les deux latéraux ou paraglosses sont d'ordinaire beaucoup plus courts que le médian ou languette proprement dite. Les palpes maxillaires ont un aspect variable ; les palpes labiaux sont longs et aplatis. Par suite de cette organisation de la bouche, on conçoit que les Hyménoptères puissent, au moyen de leurs mandibules, entamer des corps durs (Guêpes), et, à l'aide de leur languette, lécher les liquides sucrés au fond des fleurs (Abeilles) ou sur des surfaces planes (Fourmis).
Les ailes sont au nombre de quatre, membraneuses (hymnos, membrane ; pteros, aile), à nervures peu nombreuses ; pendant le vol, les postérieures, plus petites, sont réunies aux antérieures par de fins crochets situés à leur bord externe.
Les métamorphoses sont complètes. Rarement les larves vivent en liberté : elles possèdent, en pareil cas, outre les pattes thoraciques écailleuses, six ou huit paires de pattes abdominales, ce qui leur a valu le nom de fausses-chenilles. La plupart, au contraire, sont apodes et vivent enfermées dans des galles, dans le corps d'autres Insectes ou dans des sortes de nids. Les nymphes sont inactives, presque toujours cachées dans des cocons soyeux ou papyracés.
Les Hyménoptères occupent sans contredit le premier rang parmi les Insectes, quant à l'élévation des facultés  intellectuelles. Nous aurons du reste à citer quelques faits à cet égard, et à montrer, en particulier, l'admirable prévoyance dont témoignent les femelles dans l'éducation des larves. " (Raillet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 861-2)

Sections

  • abeille
  • zoologie

Classification scientifique

  • Endopterygota

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [23/07/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31956 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13809 photos ou dessins.