hydropisie (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • dropsy

Définition

Accumulation de liquide (œdème) dans une cavité séreuse.

Détails

Exemples :
- hydropisie du sac vitellin,
- hydropisie infectieuse de la carpe, cf hydropisie infectieuse des poissons,
- hydropisie du thorax, hydrothorax.

" HYDROPISIE, s. f. (Méd.) ὕδρωψ, hydrops. C’est une maladie des plus considérables entre les affections chroniques. Elle consiste dans une collection contre nature d’humeurs aqueuses ou séreuses, rarement d’une autre nature, qui croupissent dans leurs vaisseaux relâchés, ou qui sont extravasées dans quelques cavités, d’où s’ensuivent différentes lézions de fonctions, selon le siege du mal, & toujours, lorsqu’il est dans des parties molles, ou qui sont susceptibles de céder, une tumeur ou enflure, & une distention extraordinaire proportionnée au volume de ces humeurs.
Si elles s’étendent à toute l’habitude du corps & à ses cavités, l’hydropisie est dite universelle ; si les humeurs n’occupent que quelques-unes de ces parties, l’hydropisie est particuliere, & alors elle prend différens noms, selon les différentes parties qui en sont affectées.
Lorsque l’humeur remplit, outre mesure, tout le tissu cellulaire, qui est sous les tégumens, dans toute leur étendue, & forme une bouffissure générale, on appelle cette espece d’hydropisie, leucophlegmatie, lorsque l’humeur est pituiteuse, épaisse, & tirant sur le blanc : mais lorsqu’elle est simplement aqueuse, séreuse, ce qu’on distingue par la différente disposition de la peau, dont la surface, dans ce dernier cas, est plus luisante, plus étendue ; on donne à cette sorte d’affection le nom d’anasarque, terme formé de deux mots grecs ἀνὰ σάρκα, circa carnes, pour signifier qu’elle a son siege dans la membrane cellulaire, qui entoure, qui enveloppe les muscles, mais qui ne pénetre pas dans les interstices des fibres charnues, qui forment les muscles. Le contraire n’arrive que fort rarement ; & alors, selon Boerhaave, comment. in propr. instit. med. § 732. cette maladie ne doit pas être appellée anasarque, mais ὑπόσαρκα, intra carnes, hyposarque. Voyez Leucophlegmatie, Anasarque.
On appelle hydrocéphale, l’hydropisie de la tête, soit qu’elle ait son siége au dehors ou au dedans de cette partie. Voyez Hydrocéphale.
L’hydrophtalmie est l’hydropisie des enveloppes, ou du globe de l’œil. Voyez Hydrophtalmie... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [10/04/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32045 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 14959 photos ou dessins.