hôte (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • host

Etymologie

lat. hospes, hôte

Définition

Etre vivant qui héberge et entretient un agent pathogène (virus, bactérie ou parasite) ou un endosymbionte.

Détails

Exemples :
- hôte aberrant, hôte étranger,
- hôte accidentel,
- hôte cul-de-sac (dead-end host),
- hôte définitif,
- hôte intermédiaire,
- hôte occasionnel,
- hôte paraténique, hôte de réenkystement (transport host).

" L'évolution des parasites, qui s'accomplit le plus souvent en entier chez un seul et même hôte (monoxènes), peut exiger, dans certains cas, le passage dans plusieurs hôtes successifs (hétéroxènes) ; ce passage reçoit le nom de transmigration. On appelle hôte définitif l'individu chez lequel ces parasites hétéroxènes acquièrent leur complet développement, le ou les autres recevant le nom d'hôtes transitoires. Ainsi, le Mouton est généralement l'hôte provisoire et le Chien l'hôte définitif du Taenia cœnurus. Les Distomes, les Trichines, les Linguatules offrent aussi de beaux exemples de transmigration.
Le siège de ces parasites dans les organes se trouve déterminé d'après une règle qui ne souffre que fort peu d'exceptions, et qu'on peut ainsi formuler : chez l'hôte provisoire, le parasite, ordinairement agame, est logé dans l'intérieur des parenchymes ou des cavités closes ; chez l'hôte définitif, où il acquiert sa maturité sexuelle, il habite des organes en communication avec le monde extérieur, de manière à permettre la diffusion de sa progéniture. Pour nous en tenir à notre premier exemple, le Cénure cérébral, qui se développe dans le cerveau du Mouton, arrive à l'état adulte dans l'intestin du Chien. " (Raillet Alcide, "Traité de zoologie médicale et agricole", 2e éd. Asselin et Houzeau, Paris, 1895, p. 70)

" HOTE, s. m. (Grammaire.) terme relatif & réciproque, qui se dit tant de ceux qui logent, que de ceux qui sont logés.
Celui qui prend un logis à louage dit qu’il a un bon hôte, en parlant du propriétaire ; & réciproquement le propriétaire dit qu’il est bien satisfait de ses hôtes, en parlant de ses locataires, ou sous-locataires...
Au lieu d’hospes, les anciens latins disaient hostis. C’est Cicéron lui-même qui nous apprend cela. Depuis hostis a signifié ennemi ; tant l’idée de l’hospitalité était altérée. Dictionnaire de Trévoux. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • parasitologie
  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2019, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [15/09/2019]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31953 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13943 photos ou dessins.