hippopotames (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • hippopotamus

Etymologie

gr. cheval de fleuve, de potamos, fleuve, rivière

Définition

Fam. des hippopotamidés. Leur tête rappelle celle du cheval. Le museau est large. Les narines, les yeux et les oreilles sont en position dorsale, hors de l'eau lorsque l'animal n'est pas en plongée. Les incisives sont coniques et puissantes. Les narines, énormes, ont une section triangulaire. Le thorax, très long, renferme les poumons, le cœur et presque tous les viscères abdominaux. Ils vivent près et dans les fleuves et les rivières en Afrique. Herbivore, il sort de l'eau la nuit pour brouter de l'herbe. Il mange aussi des plantes aquatiques.

Détails

Exemples :
- Hexaprotodon liberiensis, Choeropsis liberiensis (syn.), hippopotame nain, hippopotame pygmée (pigmy hippopotamus), LT 1,6 m, queue 15 cm ; poids 150-240 kg ;
- Hippopotamus amphibius Linné, 1758, hippopotame, hippopotame amphibie, LT 3,9 m, queue 50 cm.

" HIPPOPOTAME, s. m. (Hist. nat. Zool.) animal amphibie, à quatre pieds, qui se trouve en Afrique sur les bords du Niger, sur ceux du Nil en Egypte, & de l’Indus en Asie...
M. Linæus en constitue un genre particulier de l’espèce des juments [sic], dont les caractères sont qu’il a deux pis & deux larges dents proéminentes en guise de défenses. C’est un quadrupède amphibie qui tient par sa figure du buson & de l’ours ; il est plus gros que le buson ou bœuf sauvage, a la tête assez semblable à celle du cheval, très-grosse à proportion du corps, la gueule très grande, & qui peut s’ouvrir de l’étendue d’un pied ; les naseaux gros & larges, les mâchoires garnies de dents de la dernière dureté.
Il a dans son état fini d’accroissement, treize à quatorze pieds de longueur de la tête à la queue ; la circonférence de son corps est presque égale à celle de sa longueur, à cause de la graisse dont il abonde ordinairement ; ses yeux sont petits, ses oreilles courtes & minces ; son cou est court ; ses naseaux jettent des moustaches à la manière de celles des chats, & plusieurs barbes épaisses sortent du même trou ; ce sont-là les seuls poils du corps de cet animal ; sa mâchoire supérieure est mobile comme celle du crocodile ; il a dans la mâchoire inférieure deux espèces de défenses à la manière du sanglier.
Ses jambes sont grosses & basses comme celles de l’ours ; son sabot est semblable à celui des bêtes à pied fourchu, mais il est seulement divisé en deux, & a quatre doigts ; cette structure de la sole de l’hippopotame, montre qu’il n’est pas fait pour nager, & que son allure est de se promener sur terre & dans les rivières ; sa queue ressemble à celle de l’ours ; elle est très grosse à son origine, & va en s’amincissant en pointe vers l’extrémité ; elle n’a guère que six à huit pouces de long, & elle est trop épaisse, pour qu’il puisse la fouetter de côté & d’autre ; son cuir est fort dur, fort épais, sans poil, & de couleur tannée... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • zoologie

Classification scientifique

  • Hippopotamidae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2018, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [20/11/2018]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31903 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13097 photos ou dessins.