HIPPOCRATE

Bookmark and Share

Etymologie

du gr. hippos, cheval et crates, force, puissance

Définition

Médecin grec (vers 460 av. JC - vers 377 av. JC). Né dans l'île de Cos. Les médecins jurent le serment d'Hippocrate.

Détails

" Ce célèbre philosophe médecin, l’un des plus grands hommes qui aient paru dans le monde, naquit dans l’île de Coos, l’une des Cyclades, environ 460 ans avant J. C. la première année de l’olympiade lxxx. selon Soranus, 30 ans avant la guerre du Péloponnèse ; selon d’autres auteurs, tels qu’Eusèbe, Hippocrate était plus ancien, & d’autres le font moins ancien. On prétend qu’il descendait d’Esculape par Héraclide son père, & d’Hercule du côté de Praxithée sa mère : il était par conséquent de la race des Asclépiades, nom que l’on donnait aux descendants du dieu d’Epidaure, desquels il paraît qu’Hippocrate se glorifiait d’être le dix-huitième.
Cet Esculape grec, qu’il ne faut pas confondre avec l’égyptien, est le même dont Celse & Galien disent qu’il fut le premier qui retira la Médecine des mains du vulgaire & la rendit clinique ; c’est-à-dire qu’il établit la coutume de visiter les malades dans leurs lits : ce qui ne se pratiquait point auparavant. On consultait les Médecins au coin des rues, où ils se tenaient toute la journée à cet effet. La connaissance de la Médecine s’étant, pour ainsi dire, établie dans la famille des Asclépiades, & s’étant conservée pendant plusieurs siècles dans ses différentes branches, elle y passait du père au fils, & y était véritablement héréditaire.
Mais Hippocrate ne se borna pas à la tradition & aux observations qu’il avait reçues de ses ancêtres ; il eut encore pour maître dans l’étude qu’il fit de bonne heure de la Médecine, Hérodicus qui est un de ceux auxquels on a attribué l’invention de la Médecine gymnastique. Il fut aussi disciple de Gorgias frère d’Hérodicus, & selon quelques-uns il le fut encore de Démocrite, comme on le peut inférer du passage de Celse, lib. I. proem. mais s’il apprit quelque chose de ce dernier, il y a apparence que ce fut plutôt par les entretiens qu’il eut avec lui lorsqu’il fut demandé par les Abdéritains pour traiter ce philosophe leur compatriote, que l’on croyait en démence. On pourrait aussi penser qu’Hippocrate avait suivi Héraclite, dont il adopta entre autres choses le principe sur le feu, qu’ils ont regardé l’un & l’autre comme étant l’élément de toute matière, d’où tout vient, & par lequel tout s’est fait... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • médecine
  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [09/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32131 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15540 photos ou dessins.