hernie (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • hernia

Etymologie

lat. hernia, hernie

Définition

Sortie d'un organe ou d'une partie d'organe par une brèche des enveloppes de cet organe, par exemple sortie d'intestin à travers la paroi abdominale.

Détails

On connaît les hernies épiploïques, inguinales (de l'aine), intestinales, mésentériques, ombilicales, périnéales, scrotales, vésicales, utérines, cornéennes, etc.
Dans une hernie étranglée, les bords de l'ouverture se resserrent et étranglent l'organe hernié.

" HERNIE, s. f. (terme de Chirurg.) tumeur contre nature produite par le déplacement de quelques-unes des parties molles qui sont contenues dans la capacité du bas-ventre. La différence des hernies se tire des parties contenantes par où elles se font, & de la nature des parties contenues qui sont déplacées.
Par rapport aux endroits de la circonférence du bas-ventre par lesquels les parties s’échappent, lorsque la tumeur se manifeste à l’ombilic, soit que les parties aient passé par cette ouverture, soit qu’elles se soient fait une issue à côté, on la nomme hernie ombilicale ou exomphale.
Les hernies qui paraissent dans le pli de l’aine, parce que les parties ont passé dans l’anneau de l’oblique externe, s’appellent bubonoceles, hernies inguinales, ou incomplètes. Si les parties qui forment la tumeur dans le pli de l’aine descendent aux hommes jusque dans le scrotum, & aux femmes jusque dans les grandes lèvres, l’hernie s’appelle complète & oschéocele. On donne le nom de hernies crurales à celles qui paraissent au pli de la cuisse le long des vaisseaux cruraux, par le passage des parties sous le ligament de Fallope. Ces hernies sont plus communes aux femmes qu’aux hommes ; voyez-en la raison au mot Bubonocele.
Les tumeurs herniaires qui se manifestent au-dessous du pubis, proche les attaches des muscles triceps supérieurs & pectineus, s’appellent hernies du trou ovalaire, parce que les parties ont passé par cette ouverture. M. de Garengeot donne des observations sur cette hernie & sur celle par le vagin, dans le premier volume des Mem. de l’Académie royale de Chirurgie.
Enfin les hernies qui sont situées à la région antérieure, ou à la région postérieure de l’abdomen depuis les fausses côtes jusqu’à l’ombilic, & depuis l’ombilic jusqu’aux os des isles, s’appellent en général hernies ventrales.
Par rapport aux parties qui forment les descentes, on leur donne différents noms. On appelle hernies de l’estomac celles où ce viscère passe par un écartement contre nature de la ligne blanche au-dessous du cartilage xiphoïde...
Les exomphales formées par l’épiploon seul, se nomment épiplomphales ; celles qui sont formées par l’intestin se nomment entéromphales ; celles qui sont formées par l’intestin & l’épiploon, se nomment entéro-épiplomphales.
Les hernies inguinales formées par l’intestin seul, s’appellent entéroceles ; celles qui sont formées par l’épiploon, s’appellent épiploceles ; enfin celles qui sont formées par la vessie, se nomment hernies de vessie...
On distingue les hernies en celles qui se font par rupture, & en celles qui se font par l’extension & l’allongement du péritoine. Dans ce second cas, qui est sans contredit le plus ordinaire, & que quelques-uns croient le seul possible, le péritoine enveloppe les parties contenues dans la tumeur, & on appelle cette portion membraneuse, sac herniaire. Les hernies de vessie n’ont point ce sac, parce que la vessie est hors du péritoine.
On distingue encore les hernies en simples, en composées & en compliquées. La hernie simple est formée d’une seule partie, elle rentre aisément & totalement ; la hernie composée ne diffère de la simple, que parce qu’elle est formée de plusieurs parties. On appelle hernie compliquée celle qui est accompagnée de quelque accident particulier, ou de quelque maladie des parties voisines.
L’adhérence des parties sorties, leur étranglement par l’anneau ou par l’entrée du sac herniaire, leur inflammation & leur pourriture, sont les accidents qui peuvent accompagner les hernies.
Les abcès, le varicocele, le pneumatocele, le sarcocele, l’hydrocele aux hernies inguinales ; l’hydromphale, le pneumatomphale, le sarcomphale, le varicomphale aux hernies ombilicales, sont autant de maladies qui peuvent les compliquer.
Les causes des hernies viennent du relâchement & de l’affaiblissement des parties qui composent le bas-ventre, & de tout ce qui est capable de rétrécir sa capacité. La structure des parties contenantes, & le mouvement mécanique des muscles, peuvent être regardés comme des dispositions naturelles à la formation des hernies. Le relâchement & l’affaiblissement des parties, sont occasionnés par l’usage habituel d’aliments gras & huileux, par une sérosité abondante, par l’hydropisie, par la grossesse, par la rétention d’urine, par les vents, &c.
Les fortes pressions faites sur le ventre par des corps étrangers, & même par un habit trop étroit, les chutes, les coups violents, les efforts & les secousses considérables, les toux & les cris continuels, les exercices du cheval & des instruments à vent, les respirations violentes & forcées, en rétrécissant la capacité du bas-ventre, & en comprimant les parties qui y sont contenues, peuvent les obliger à s’échapper, soit tout-à-coup, soit petit-à-petit, par quelque endroit de la circonférence du bas-ventre, où elles trouvent moins de résistance.
On doit ajouter à ces causes les plaies du bas-ventre, principalement les pénétrantes : car le péritoine divisé ne se réunit que par récolement, & par conséquent les parties peuvent facilement s’échapper par l’endroit qui a été percé, & qui reste plus faible.
Les signes des hernies sont diagnostics & pronostics...
Les signes pronostics des hernies se tirent de leur volume, de l’âge du malade, du temps que la hernie a été à se former, des causes qui l’ont produite, du lieu qu’elle occupe, de sa simplicité, de sa composition & de sa complication... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/07/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32080 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15378 photos ou dessins.