herbe de Guinée (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Megathyrsus maximus
  • Panicum maximum cv C1
  • Panicum maximum Jacq cultivar C1
  • Urochloa maxima

Autres noms

  • panic maximal (n. m.)
  • herbe fataque (n. f.)
  • grand millet (n. m.)

Anglais

  • buffel's grass
  • green panic grass
  • Guinea grass
  • panic

Définition

Fam. des poacées (Poaceae).
Description : Graminée pérenne à reproduction apomictique (forme des clones) et à port dressé.

Détails

Distribution : Elle préfère les sols sableux, mais peut être cultivé sur sol argilo-sableux ou limoneux En culture pluviale, elle nécessite au moins 900 à 1 600 mm de pluies. Elle peut cependant être cultivé au Sahel en irrigué mais ne résiste pas à une déshydratation totale ou à un excès d'eau (submersion prolongée).
'' L’ ''herbe de Guinée''. C’est une graminée pérenne souvent en touffe, dressée, mais parfois rampante. '' (Cirad/Gret/MAE, ''Mémento de l'Agronome'', 1 692 p., page 1146, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Etrangères (+ 2 cdroms)).

" Le grand millet, le millet d’Inde, ou le sorgo, est le milium arundinaceum, subrotundo semine, sorge nominatum, C. B. P. 26, & de Tournefort I. R. H. 514. Sa racine consiste en de grosses fibres, fortes, qui s’enfoncent çà & là en terre, afin que les tiges qu’elles soutiennent puissent plus aisément résister au vent. Elle jette plusieurs tuyaux semblables à ceux des roseaux à la hauteur de huit à dix pieds, & quelquefois de douze, gros comme le doigt, noirâtres, robustes, noueux, remplis d’une moelle blanche & douçâtre, à la manière du sureau. Ces tuyaux rougissent quand la semence mûrit. De chaque nœud il sort des feuilles longues d’une coudée, larges de trois ou quatre doigts, semblables à celles du roseau ; les feuilles d’en haut sont armées de petites dents pointues, qui coupent les doigts quand on les manie en descendant.
Ses fleurs naissent aux sommités des tiges en manière de bottes, ou de bouquets, droits, longs d’environ un pied, larges de quatre ou cinq pouces ; ces fleurs sont petites, jaunes, oblongues, & pendantes, composées de plusieurs étamines qui sortent du milieu du calice à deux feuilles. Quand les fleurs sont tombées, il leur succède des semences nombreuses, plus grosses du double que celles du petit millet, presque rondes, ou ovales, de couleur, pour l’ordinaire, rougeâtre, ou d’un roux tirant sur le noir, plus rarement blanchâtre, ou jaune, enveloppées d’une double capsule ; & après qu’elles ont été secouées, il reste des pédicules, comme de gros filaments, dont on fait des brosses. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • agropastoralisme
  • alimentation
  • botanique
  • plante fourragère

Classification française

  • poacée

Classification scientifique

  • Poaceae

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [27/05/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15207 photos ou dessins.