herbe (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • grass
  • herb
  • sward

Etymologie

lat. herba

Définition

- 1. Plante verte, ni arbre, ni arbrisseau, à tige molle, dont les tiges et feuilles meurent parfois tous les ans. Les herbes peuvent avoir des usages alimentaires pour les animaux et médicinaux pour l'homme.
(en anglais herb concerne toutes les plantes à fleurs, même médicinales, sauf celles qui ont des tiges ligneuses).
- 2. herbe aromatique : Plante aromatique culinaire.
- 3. fines herbes : en cuisine, mélange d'herbes d'assaisonnement.

Détails

Exemples :
- herbe à la taupe, herbe aux sorciers, cf stramoine,
- herbe aux chats, cataire, chataire, cf chataire,
- herbe aux femmes battues, cf tamier commun,
- herbe aux poumons, pulmonaire officinale, cf pulmonaire officinale,
- herbe aux sorciers, herbe sacrée, cf verveines, eupatoire bleue,
- herbe cultivée (sown grass),
- herbe aux vers, cf tanaisie commune,
- herbe de Bermuda, Cynodon dactylon (Bermuda grass), la plante la plus répandue au monde,
- herbe de la Louisiane, herbe gazon, cf axonopus,
- herbe de la Saint-Jean, millepertuis commun, cf millepertuis commun,
- herbe de Para, Brachiaria mutica (Forssk.) Stapf, cf herbe de Para,
- herbe de Saint-Jacques, jacobée, séneçon de Jacob,
- herbe de Saint-Marc, cf tanaisie commune,
- herbe fraîche (green grass, fresh pasture),
- herbe refusée (rejected grass),
- herbe sacrée, cf verveines,
- herbe sèche (rough grass),
- herbe-aux-chats, cf chataire, valériane officinale,
- culture d'herbe (lay),
- mise à l'herbe (turnout)
- grandes herbes,
- petites herbes,
- herbes de Provence : mélange de plantes aromatiques de Provence.

" HERBE, subst. f. (Botan.) selon M. Tournefort, le nom d’herbe, à proprement parler, convient à toutes les plantes, dont les tiges poussent tous les ans après que les semences sont mûres.
Il y a des herbes dont les racines vivent pendant quelques années, & d’autres dont les racines périssent avec les tiges ; on appelle annuelles celles qui meurent dans la même année après avoir porté leurs fleurs & leurs graines, comme le froment, le seigle & autres.
On nomme bisannuelles celles qui ne donnent des fleurs & des graines que la seconde ou même la troisième année après qu’elles ont levé, & qui périssent ensuite ; telles sont l’angélique des jardins & quelques autres.
Les herbes dont la racine ne périt pas après qu’elles ont donné leurs semences, s’appellent des herbes vivaces ; telles sont le fenouil, la menthe & autres : nous en trouvons plusieurs parmi celles qui sont toujours vertes, comme le cabaret, le violier, &c. & d’autres qui perdent leurs feuilles pendant une partie de l’année, comme le pas-d’âne, le pied de-veau, la fougère, &c. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • agropastoralisme
  • alimentation
  • botanique

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [19/09/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32141 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15733 photos ou dessins.