hémorragie (n. f.)

Bookmark and Share

Autres noms

  • hémorrhagie (anc.) (n. f.)
  • saignement (n. m.)

Anglais

  • bleeding
  • haemorrhage
  • hemorrhage

Définition

Saignement, écoulement de sang en dehors des vaisseaux.

Détails

On distingue les hémorragies externes (souvent dues à une plaie, chirurgicale ou accidentelle) et internes (par rupture d'un vaisseau du thorax ou de l'abdomen). On distingue aussi les hémorragies artérielles (en jet, de sang rouge vif) et les hémorragies veineuses (en nappe, de sang rouge sombre/noirâtre). Les hémorragies abondantes doivent être arrêtées le plus rapidement possible. C'est un cas d'urgence.

" HÉMORRHAGIE, s. f. (Pathologie) hæmorrhagia. Ce terme emprunté des Grecs, est employé dans sa signification propre, pour exprimer une effusion de sang hors de ses vaisseaux & de la partie qu’ils composent, qui se fait d’une manière sensible & assez considérable.
Le mot αἱμοῤῥαγια paraît être dérivé, ἀπὸ του αἱματος καὶ ῥαγῆναι : il a le même sens, selon Galien, dans ses Œuvres sur Hippocrate, que ἀθρόως ὁρμαν, sortir, jaillir abondamment & avec assez de force ; car lorsque le sang sort de quelque partie avec lenteur & en petite quantité, c’est ce qu’Hippocrate appelle ἐῤῥυσιν ou σταλαγμὸν : néanmoins Galien avertit que lorsque l’on trouve dans Hippocrate le mot hémorragie sans adjectif, pour déterminer de quelle partie le sang s’écoule, il doit alors ne s’entendre que de l’éruption de ce fluide par les narines ; mais on a le plus communément employé le mot hémorragie, comme un terme générique, pour signifier toute sorte de flux de sang qui se fait immédiatement hors du corps, de la manière qui vient d’être exposée dans la définition. C’est sous cette acception qu’il va être traité de l’hémorragie dans cet article : au surplus, on peut consulter les définitions médicales de Gorrée, où l’on trouvera discuté tout ce qui a rapport aux différentes significations de ce mot.
Il n’y a aucune partie du corps humain vivant, qui ne soit sujette à l’hémorragie, parce qu’il n’y a aucune partie où il ne se trouve des vaisseaux sanguins, susceptibles d’être ouverts par quelque cause que ce soit, tant externe qu’interne ; l’expérience prouve journellement que les corps de figure à couper, à piquer, à percer, à déchirer, peuvent donner lieu à des écoulements de sang, dans quelque partie molle que soient produits ces effets, par l’écartement des fibres entre elles qui composent les parois des vaisseaux, par la solution de continuité de leurs membranes, de leurs tuniques.
Mais ce qui est le plus remarquable, c’est que, selon l’observation des médecins, tant anciens que modernes, l’on a vu par de seules causes internes, le sang s’écouler par les paupières, par les angles des yeux, par l’extrémité des cheveux, par le bout des doigts, des orteils, par le nombril, par les mamelons, &c. on a même vu de véritables hémorragies se faire par les pores de différentes parties des téguments, sans aucune cause, sans aucune marque sensible de solution de continuité ; cependant ces sortes d’hémorragies sont très rares : celles qui se présentent communément par l’effet de causes internes, sont celles qui se font par la voie des narines, par le crachement, par l’expectoration, par le vomissement, par les déjections, par l’issue de la matrice, par le vagin, par la voie des urines, & même quelquefois par celle des sueurs.
Les hémorragies produites par des causes mécaniques externes, doivent être regardées comme des symptômes des différentes sortes de blessures, de plaies (voyez Plaie), ou comme des effets quelquefois utiles, très souvent nécessaires, & dans certains cas inévitables, des différentes opérations de Chirurgie, tels que la saignée, les scarifications, les amputations, &c... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Section

  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32134 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15569 photos ou dessins.