halage (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • towing

Etymologie

du germain halon, haler

Définition

Traction de bateaux par des chevaux ou des mulets marchant sur la berge (chemin de halage) pour leur faire remonter les rivières et les fleuves.

Détails

Cette pratique a presque disparu. Certains chemins de halage existent encore et sont utilisés par piétons et cyclistes.

" HALAGE, s. m. terme de Marine & de Rivière ; il désigne l’action de remonter & tirer un vaisseau ou un bateau ; c’est aussi le chemin destiné à la même opération. Ce chemin pratiqué sur le bord des rivières devrait toujours être tenu libre, conformément aux ordonnances. Cependant il arrive souvent que le halage est interrompu & coupé de larges fossés, sans aucuns ponts praticables. Des riverains ont même planté des arbres ; d’autres ont élevé des barrières, ou bâti des murailles jusque sur les bords des rivières ; & le halage devient si difficile, qu’à quatre pieds d’eau des équipages de bâtiments ont été obligés de haler leur navire au cou.
Ceux qui ont des fossés dont l’eau se décharge dans les rivières, loin de pratiquer des passages commodes, se contentent de jeter un petit soliveau large de quatre à cinq pouces, que la marée n’a pas plutôt couvert de vase, que les gens sont exposés au danger de tomber dans les fossés. Si cet accident arrive à un homme de pied, il entraîne nécessairement les autres, toutes les bricoles des haleurs étant frappées sur un même cordage. Le risque s’accroît encore, si on hale de nuit ; si une rivière est très vaseuse, le passage en est plus glissant.
Cet embarras du halage sur les rivières commerçantes fait un tort considérable aux navigateurs, jette leurs équipages dans un travail excessif, empêche de profiter des marées favorables, & fait échouer ou amortir les bâtiments ; en sorte que dans les temps de foire, les négociants qui attendent leurs marchandises, sont consommés en frais de transport & de décharge.
Tout ce qui concerne les chemins qui servent au halage des bâtiments venant de la mer, est sous la juridiction de l’amirauté... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • travail
  • zootechnie

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [04/06/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15240 photos ou dessins.