gypse (n. m.)

Bookmark and Share

Autres noms

  • pierre à plâtre (n. f.)
  • plâtre de moulage
  • plâtre de Paris
  • plâtre fin

Anglais

  • plaster of Paris

Définition

Roche saline. Sulfate de chaux hydraté appelé aussi pierre à plâtre.

Détails

Ses couches contiennent de nombreux ossements de mammifères. En le chauffant à 160-180° dans un four à plâtre, on obtient du plâtre.

" GYPSE, ou Pierre à Plâtre, gypsum, (Hist. nat. Minéral.) on appelle gypses ou pierres gypseuses, toutes les pierres que l’action du feu change en plâtre : ainsi le gypse ou la pierre à plâtre sont la même chose, & le plâtre est le produit que donne le gypse lorsqu’il a été calciné. Voyez Plâtre.
Les gypses sont des pierres très tendres ; leur tissu est ordinairement si peu serré, qu’on peut les égratigner avec l’ongle, les pulvériser, ou les écraser entre les doigts : ils ne donnent point d’étincelles lorsqu’on les frappe avec de l’acier ; ils ne sont point solubles dans les acides, quoique quelques auteurs prétendent qu’ils s’y dissolvent.
Les anciens ont connu différentes espèces de gypse, dont ils faisaient le même usage que nous ; l’île de Chypre en avait des carrières considérables. Ils nommaient metallum gypsinum, celui qu’ils regardaient comme le plus parfait ; c’était, suivant M. Hill, le gypse feuilleté, que nous appelons pierre spéculaire. Les naturalistes anciens parlent aussi d’une pierre qu’ils appelaient gypsum tymphaicum, qui mêlée avec l’eau sans avoir éprouvé l’action du feu, prenait corps & faisait un ciment ou plâtre. Ils s’en servaient aussi pour dégraisser les habits, comme de la terre cimolée : mais il y a lieu de croire que c’était plutôt une substance calcaire, telle que celle qu’on nomme calx nativa, & que c’est improprement qu’on lui donnait le nom de gypsum. Voyez le traité des pierres de Théophraste, avec les notes de M. Hill, pag. 209. & suiv. de la traduction franç. & Plinii hist. nat. lib. XXXVI. cap. xvij.
Les gypses varient pour la couleur & pour la figure ; ce qui fait qu’on en compte plusieurs espèces. La plus connue & la plus ordinaire est celle qu’on nomme pierre à plâtre ; elle se divise en masses d’une figure indéterminée : au premier coup-d’œil elle a quelque ressemblance avec de la pierre à chaux, & quelquefois avec le grès. Elle paraît remplie de points luisants, qui la font en quelque sorte ressembler à du sucre brut ; elle est ou blanche, ou d’un gris clair, ou semée de taches, ou rougeâtre, ou verdâtre, &c. On en trouve de cette espèce à Montmartre & dans plusieurs autres endroits des environs de Paris, où on la nomme pierre a plâtre, ou moilon de plâtre... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Section

  • milieu

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2022, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [16/05/2022]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32381 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 18454 photos ou dessins.