guimauve (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Althaea officinalis L.
  • Malva althaea

Autres noms

  • althée
  • bourdon de Saint-Jacques
  • guimauve officinale
  • guimauve sauvage (n. f.)
  • mauve blanche

Anglais

  • marsh mallow

Etymologie

lat. bis et malva, 2 fois la mauve ; ou mauve et gui

Définition

Plante vivace médicinale de la fam. des malvacées, originaire d'Asie et du sud-est de l'Europe. H. 80-150 cm. Les feuilles ont 3 à 5 lobes et sont alternes (celles de la mauve ont 5-7 lobes). Grandes fleurs mauve clair (blanc rosé) presque blanches à 5 pétales et avec au centre une colonnette d'étamines soudées. Fruit : akène duveteux.

Détails

Elle vit en Eurasie. Pl. présente dans la garrigue.
Consommée par l'homme. Plante médicinale (mucilages) : adoucissante, béchique et émolliente, elle est utilisée contre l'inflammation des voies respiratoires supérieures, la toux, expectorant.
Espèces voisines : Alcea rosea, Althaea rosea L., la rose trémière, passerose, rose à bâton, mauve alcée (hollyhock), est cultivée.
- Alcea pallida, guimauve pâle, cf guimauve pâle,
- Althaea cannabina, guimauve à feuilles de cannabis, cf guimauve à feuilles de cannabis.

" GUIMAUVE, s. f. (Botan.) althæa ou bismalva des Botanistes ; ses caractères sont les mêmes que ceux de la mauve, voyez Mauve. Ses racines qui sortent d’une tête, sont blanches en dedans, nombreuses, de la grosseur d’un doigt, fibreuses, & remplies d’un mucilage gluant ; ses tiges sont hautes d’environ trois pieds & demi, tendres, grêles, cylindriques, velues, garnies de feuilles alternes, d’un vert pâle, arrondies, pointues, blanchâtres, cotonneuses, longues d’environ trois pouces, ondées, dentelées, & portées sur une grande queue.
Ses fleurs naissent des aisselles des feuilles ; elles sont d’un blanc tirant sur le rouge, d’une seule pièce, partagée en cinq parties jusque vers la base, & garnies dans cet endroit d’un tuyau pyramidal chargé d’étamines & de sommets ; le pistil s’emboîte dans ce tuyau, & devient un fruit aplati & arrondi, composé de plusieurs capsules, disposées en manière d’anneau, arrangées autour d’un placenta qui occupe le centre. Ces capsules sont membraneuses, minces, en forme de rein, & elles contiennent une graine de même figure.
Il n’est pas aisé de décider si notre guimauve est l’althæa de Dioscoride ; on peut soutenir également le pour & le contre : mais nos botanistes modernes l’ont trop bien caractérisée, pour qu’on la confonde dans la suite ; elle vient partout dans les lieux maritimes, dans les marais, le long des ruisseaux, & fleurit au mois de Juillet. On fait un grand usage en Médecine des feuilles, des fleurs, des graines, & surtout des racines de cette plante. (D. J.)
Guimauve, (Pharmacie & Mat. med.) on n’emploie ordinairement en Médecine que la racine de cette plante ; elle contient un mucilage abondant : on en retire par une légère ébullition dans l’eau jusqu’à trois gros & quelques grains par once, selon Cartheuser. Mais il est difficile d’estimer au juste la quantité de cette matière, parce que son poids varie considérablement selon le plus ou le moins d’eau auquel elle est unie.
Ce mucilage est la vraie partie médicamenteuse de la guimauve...
" (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • botanique
  • pathologie
  • pharmacie
  • plante médicinale
  • plante méditerranéenne

Classification scientifique

  • Malvaceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/07/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32080 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15378 photos ou dessins.