gorille (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Gorilla gorilla (Savage et Wyman 1847)

Autre nom

  • gorille (femelle) (n. f.)

Anglais

  • gorilla

Définition

Fam. des hominidés. Fam. des pongidés (anc.). Dans la classification phylogénique, gorilliné est un taxon d'hominidés opposé aux homininés (homme et chimpanzés). Singe anthropoïde.
Descr. : Grand singe. Le gorille est le plus grand des singes : le mâle pèse 135 à 275 kg et a une taille de 1,70 m (1,25 à 1,80 m). La femelle pèse 90 kg (70 à 140 kg). Le foramen infraorbitaire est très éloigné du bord inférieur de l'orbite. Le mâle adulte est appelé dos argenté à cause de la couleur du dos et parfois des cuisses après 12 ans.
Habitat : Le gorille vit en Afrique autour de l'équateur en forêt.
Mœurs : Végétarien, il mange fruits, racines, écorces et feuilles.

Détails

On distingue 2 espèces et des sous-espèces :
1. Gorilla gorilla, le gorille de l'Ouest africain :
¤ Gorilla gorilla gorilla, gorille des plaines de l'Ouest, gorille de côte (lowland gorilla, western gorilla), au pelage brun-gris (Nigeria, Cameroun, RCA, Guinée équatoriale, Gabon, Congo et R.D. Congo),
¤ Gorilla gorilla diehli, gorille de la rivière Cross (Cross river gorilla),
2. Gorilla beringei, le gorille de l'Est africain :
¤ Gorilla beringei beringei, gorille des montagnes, au pelage noir et à poils longs (Kivu en R.D.Congo, Rwanda et Ouganda), le plus menacé,
¤ Gorilla beringei graueri, gorille des plaines de l'Est (Eastern lowland gorilla), au pelage noir (R.D.Congo oriental et Ouganda).
Autre : - Gorilla gorilla uellensis.

" OURANG-OUTANG, s. m. (Hist. nat.) on rencontre dans plusieurs provinces de l’intérieur de la Guinée & dans les contrées voisines, cet animal appelé par les habitants quoja marrow. On en voit plus communément dans le pays d’Angola, où on les nomme ourang-outang ; c’est de-là que venait celui qui fut amené au commencement de ce siècle en Angleterre, & que tout le peuple de Londres vit. Cet animal n’est autre chose qu’une espèce de singe semblable à ceux de Bornéo ; le docteur Tyson en a publié une description très-exacte. (D. J.)

PONGO, (Zoolog.) Le pongo est l’espèce des plus grands singes qu’on connaisse ; ce sont les singes géants qui se rencontrent fréquemment épars dans les forêts du royaume de Mayombé, qui fait partie de celui de Bénin.
Le pongo (dit en substance André Battel, dans les voyages de Purchass, l. VII. c. iij. p. 974.) a plus de cinq pieds : il est de la hauteur d’un homme ordinaire, mais deux fois plus gros. Il a le visage sans poil, & ressemblant à celui d’un homme, les yeux assez grands quoique enfoncés, & des cheveux qui lui couvrent la tête & les épaules. Son corps, à la réserve des mains, est couvert d’un poil tanné, sans épaisseur ; il a les pieds sans talon, & semblables à ceux des singes, ce qui ne l’empêche ni de se tenir debout, ni de courir. Ces animaux grimpent sur les arbres pour y passer la nuit : ils s’y bâtissent même des espèces d’abris contre les pluies dont ce pays est inondé pendant l’été. Ils ne vivent que de fruits & de plantes : ils couvrent leurs morts de feuilles & de branches ; ce que les Nègres regardent comme une sorte de sépulture. Lorsque les pongos trouvent le matin les feux que les Nègres allument la nuit, en voyageant au-travers de ces forêts, on les voit s’en approcher avec une apparence de plaisir. Néanmoins, ils n’ont jamais imaginé de les entretenir en y jetant du bois. Aussi les Nègres assurent-ils que les pongos n’ont aucun langage, & qu’on ne leur voit donner aucune marque d’intelligence, qui puisse les faire placer dans une classe supérieure à celle des animaux. Leur force est surprenante : ils attaquent quelquefois les éléphants avec des massues dont ils s’arment, & quelquefois ils ont l’avantage. Comme ils rompent tous les pièges qu’on leur tend pour les prendre, les Nègres prennent le parti de les tuer avec des flèches empoisonnées.
Ce sont des pongos que les Carthaginois, qui découvrirent cette côte sous Hannon, prirent pour des hommes sauvages, & les pongos femelles pour des femmes...  " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • montagne
  • zoologie

Classification française

  • primate
  • catarrhinien
  • hominidé

Classification scientifique

  • Hominidae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2018, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [11/12/2018]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 31917 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 13194 photos ou dessins.