gentiane (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Gentiana lutea L.

Autres noms

  • gentiane jaune
  • gentiane officinale (n. f.)
  • grande gentiane
  • jansonna (n. f.)
  • jouvansanne (n. f.)
  • bananier des Alpes (n. m.)
  • lève-toi-et-marche
  • quinquina d'Europe (n. m.)
  • quinquina des pauvres (n. m.)
  • quinquina indigène

Anglais

  • gentian
  • yellow gentian

Définition

Espèce de la fam. des gentianacées. 0,4-1,5 m. Plante vivace de montagne. Racines allongées. Feuilles opposées, ovales, épaisses, d'un vert bleuté. Verticilles de grandes fleurs jaunes. Le fruit est une capsule.
Elle vit en Europe. Longévité 50 ans avec une floraison tous les 4-8 ans.
Ne pas confondre le vératre blanc, très toxique, avec la gentiane, surtout quand il n'y a pas de fleurs. Les feuilles du vératre sont alternes.

Détails

C'est l'hôte de chenilles de papillons : le protée (lycénidés), etc.
Plante médicinale présente en France.  Elle sert en décoction contre les troubles gastriques (eupeptique) et intestinaux ; elle est apéritive, fébrifuge, stimulante, stomachique, tonique et vermifuge. On fait une liqueur avec sa racine.

"GENTIANE, s. f. gentiana, (Hist. nat. bot.) genre de plante à fleur monopétale campaniforme, évasée ou tubulée & découpée. Le pistil sort du calice, traverse le fond de la fleur, & devient un fruit membraneux, ovoïde, & pointu, compose de deux panneaux & d’une capsule, & rempli de semences ordinairement plates, rondes, & entourées d’un limbe. Tournefort, inst. rei herb.  
Les Botanistes comptent plusieurs espèces de gentiane, dont quelques-unes sont cultivées dans les jardins des curieux, entre autres la gentianelle, qui en vaut bien la peine ; Bradley dit qu’elle est d’un si beau bleu, que l’outre-mer ne l’égale pas.
On cultive aussi la grande gentiane jaune, gentiana major lutea de C. Bauh. Parkins. Tournef. Boerh. elle est employée des Médecins, & c’est celle qu’il nous suffira de décrire. Ses racines sont longues, charnues, jaunâtres, un peu branchues, & fort amères ; ses fleurs ressemblent à celles de l’hellébore blanc ; elles sont en grand nombre près de la racine, placées vis-à-vis les unes des autres le long de la tige, qu’elles embrassent en se réunissant par leur base ; elles ont trois ou cinq nervures, comme les feuilles de plantain ; elles sont unies, luisantes, ce qui les distingue des feuilles de l’hellébore blanc : ses tiges ont une à deux coudées, & quelquefois davantage ; elles sont simples, lisses, & portent des fleurs qui naissent par tas au nombre de huit ou de dix, disposées en manière d’anneaux ; elles sont d’une seule pièce, en forme de cloche, évasées, découpées en cinq quartiers, de couleur d’un jaune-pâle, garnies d’un pistil de même couleur, qui s’élève du fond du calice à la hauteur d’un pouce, & perce la partie inférieure de la fleur : ce pistil devient ensuite un fruit membraneux, ovale, terminé en pointe, qui n’a qu’une loge : cette loge s’ouvre en deux panneaux, & est remplie de plusieurs graines rougeâtres, rondes, aplaties, & bordées d’un feuillet membraneux.
Pline prétend que cette plante doit son nom à Gentius roi d’Illyrie. Elle vient dans les Pyrénées, dans les montagnes d’Auvergne, & surtout dans les Alpes. Haller en donne une charmante description poétique. « C’est ici, dit-il en parlant des Alpes, que la noble gentiane élève sa tête altière au-dessus de la foule rampante des plantes plébéïennes ; tout un peuple de fleurs se range sous son étendard ; l’or de ses fleurs est formé en rayons, il embrasse sa tige ; ses feuilles peintes d’un vert-foncé, brillent du feu d’un diamant humide ; la nature suit chez elle la plus juste des lois, elle unit la vertu avec la beauté ». Il est du-moins vrai, pour parler plus simplement, que sa racine est d’un très grand usage...
 (D. J.) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • botanique
  • pathologie
  • plante médicinale
  • plante méditerranéenne

Classification scientifique

  • Gentianaceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32134 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15581 photos ou dessins.