laiteron rude (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Sonchus asper

Autres noms

  • laiteron (n. m.)
  • laiteron épineux (n. m.)
  • latisson
  • salade de lièvre

Définition

Les feuilles embrassent les tiges à leur base, et ont des bords dentés épineux, piquants. Les oreillettes qui embrassent la tige sont recourbées. Les fleurs composées sont jaunes.
Pl. présente dans la garrigue.

Détails

" Le laitron rude ou épineux est appelé sonchus asper par Gérard & autres ; sonchus asper, laciniatus par Tournefort J. R. H. 474 ; sonchus minor, laciniosus, spinosus par J. B. 2. 1026 ; en anglais the prickly sow-thistle.
Sa racine est fibreuse & blanchâtre ; sa tige est creuse, angulaire, cannelée, haute d’environ deux pieds & chargée de feuilles, dont les plus basses sont longues, roides, dentelées par les bords, d’un vert foncé, luisantes, garnies d’épines, piquantes. Les feuilles qui croissent sur la tige, & qui l’environnent pour ainsi dire, ont deux oreilles rondelettes, & sont moins coupées que les feuilles inférieures. Ses fleurs croissent en grand nombre au sommet de la tige ; elles sont composées de demi-fleurons, & ressemblent à celles de la dent de lion, mais elles sont plus petites & d’un jaune plus pâle. La partie inférieure des pétales est panachée de pourpre. Elles sont placées dans des calices écailleux & longuets. Elles dégénèrent en un duvet, qui contient des semences menues & un peu aplaties.
Ces deux laiterons [le rude et le doux] fleurissent en Mai & Juin ; ils croissent partout, dans les blés, dans les vignobles, sur les levées & le long des chemins. Ils rendent, quand on les broie, un suc laiteux & amer. Ils contiennent un peu de sel, semblable à l’oxysal diaphorétique de sala, dissous dans beaucoup de soufre ; d’où vient que les Médecins attribuent à ces plantes des propriétés adoucissantes, rafraichissantes & modérément fondantes ; mais les jardiniers curieux les regardent comme des herbes pullulantes, nuisibles, qui prennent partout racine, à cause de leurs semences à aigrettes ; de sorte qu’ils ne cessent de les arracher de leurs jardins pour les donner au bétail, lequel s’en accommode à merveille. (D. J.)... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Sections

  • alimentation
  • botanique
  • plante méditerranéenne

Classification scientifique

  • Asteraceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [24/10/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32202 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15853 photos ou dessins.