humeur (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • humour

Définition

Liquide du corps.

Détails

Exemples :
- humeur aqueuse (aqueous humour) : Liquide clair contenu dans la chambre antérieure de l'oeil et s'écoulant par le trabéculum ; elle est produite par les procès ciliaires ou corps ciliaires ;
- humeur vitrée : dans la chambre postérieure de l'oeil, cf humeur vitrée.

" HUMEUR, s. f. (Econ. anim. Med.) le corps humain est composé de deux sortes de parties, dont les unes sont celles qui contiennent, & les autres celles qui sont contenues : les unes sont essentiellement solides, ou absolument, ou respectivement ; les autres sont pour la plûpart fluides, ou susceptibles de fluidité. Voyez à l’article Fibre, la digression sur les solides & sur les fluides en général, considerés dans le sens des Physiologistes. Les solides sont sous la forme de canaux, de conduits, de vases ou réservoirs, & constituent ce qu’on entend par vaisseaux dans la structure des animaux. Les fluides sont ce qu’on appelle communément humeurs, en terme vulgairement usité & assez reçû parmi les Medecins, qui répond à ce que les Grecs entendoient par leur τὰ Ἐνιχόμενα.
Ainsi tous les fluides, de quelque espece qu’ils soient, ont des qualités propres au corps animal, c’est-à-dire qu’étant le produit des alimens & de la boisson, ils ont éprouvé de tels changemens, qu’ils forment un composé d’une nature qui non-seulement n’existe nulle part hors le corps humain, mais encore est particuliere à chaque individu ; en sorte que le sang, la bile de Pierre, ne sont pas absolument composés de parties combinées de la même maniere que le sang, la bile de Paul : d’où il suit que chaque homme a son idiosyncrasie, sa constitution particuliere, soit que ces fluides, sous forme de colonne continue, coulent dans les vaisseaux, & se distribuent sans interruption en rameaux proportionnés à leur capacité, soit qu’ils soient contenus dans des cellules qui ont de la communication entre elles, de maniere à pouvoir passer des unes dans les autres, ou qu’ils coulent dans des réservoirs particuliers, pour être retenus & renfermés pendant quelque tems dans leur cavité, jusqu’à ce qu’ils prennent un autre cours, ou pour circuler de nouveau, ou pour être portés hors du corps ; enfin ces différens fluides considérés tous ensemble, forment ce qu’on entend par la masse des humeurs...
Humeur, terme de Mégissier : faire prendre de l’humeur aux peaux, est un terme qui signifie tirer de la riviere les peaux de mouton qu’on veut passer en mégie, les mettre dans une cuve seche, & ses y laisser s’humecter, afin de les préparer à recevoir une façon qui se nomme ouvrir les peaux.
HYDATOIDE, s. f. (Anat.)
est le nom que quelques auteurs donnent à l’humeur aqueuse de l’œil, renfermée entre la cornée & l’uvée. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751-1778)

Section

  • anatomie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [10/07/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32076 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15366 photos ou dessins.