fruit (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • fruit

Etymologie

lat. fructus, production

Définition

Enveloppe mure des graines de phanérogames. L'ovule fécondé se transforme en graine et l'ovaire se transforme en fruit (nom botanique). Ainsi le fruit vrai (nom botanique) dérive de l’ovaire.
Les fruits sont adaptés. Si le temps de latence est court le fruit est charnu. Si le temps de latence est long le fruit est sec.
Les fruits charnus sont gorgés de substances nutritives. Les fruits charnus  sont les baies, les drupes (avec un noyau) et les faux fruits (au réceptacle floral charnu).
Les fruits secs sont les akènes, les samares, les caryopses, les follicules, les capsules, les gousses, les nucules, et les siliques.
De faux fruits sont formés surtout par le réceptacle gorgé (et portant des akènes chez la fraise). La figue est une inflorescence avec de très petites fleurs mâles et femelles sans sépales ni pétales enfermées(les fleurs femelles donnent des akènes).

Détails

Les fruits sont souvent charnus et juteux. Ils apportent dans l'alimentation de l'homme et des animaux : de l'eau, des sucres, des sels, des minéraux, des vitamines.

" FRUIT, s. m. (Gram.) On appelle en général du nom de fruits, tout ce que la terre produit pour la nourriture des hommes & des animaux : ainsi les grains, les herbes, les légumes, sont des fruits.

Les fruits en particulier sont la production des arbres fruitiers, & la conclusion des opérations de la nature qu’elle nous avait fait entrevoir en nous donnant les fleurs : ce n’est d’abord qu’un bouton, qu’un œil ; ensuite vient une branche, une fleur, enfin un fruit, qui par le moyen d’une graine, d’un pépin, d’un noyau, d’une amande, perpétue son espèce à l’infini...
Les arbres à fruit distingués d’avec les plantes à fruit, se divisent en fruits à pépins, à noyau, à coquille, & à cosse épineuse...
Les plantes à fruits sont les melons, les courges, les citrouilles, les concombres, les coloquintes, les bonnets de prêtre. Ces fruits ont une écorce ou peau chargée de verrues, ou de parties galeuses ; on trouve dans leur pulpe des loges remplies de semences, avec des amandes ; plusieurs fibres sont répandues dans toute l’étendue du fruit...
Il y a de grosses semences, comme les marrons d’Inde, les châtaigniers, les amandes, les noisettes, les faînes, les noix, les glands, que l’on appelle fruits, parce qu’ils sont agréables au goût. (K)

Fruit, (Botan.) M. Linnæus distingue dans les fruits trois parties principales, qui sont le péricarpe, la semence, & le receptacle.
Le péricarpe, pericarpium, est formé par le germe ; il grossit & il renferme les petites semences ou graines, mais il ne se trouve pas dans tous les fruits. Il y a huit espèces de péricarpes : savoir la capsule, la coque, la silique, la gousse, le fruit à noyau, la pomme ou le fruit à pépin, la baie, & le cône.
La capsule, capsula, est composée de plusieurs panneaux secs & élastiques, qui s’ouvrent le plus souvent par leur sommité lorsqu’ils sont mûrs, & qui renferment des graines dans une seule loge ou dans plusieurs ; d’où viennent les dénominations des capsules uniloculaires & multiloculaires.
La coque, conceptaculum, ne diffère de la capsule qu’en ce que ses panneaux sont mous.
La silique, siliqua, est composée de deux panneaux qui s’ouvrent d’un bout à l’autre, & qui sont séparés par une cloison membraneuse à laquelle les petites semences sont attachées chacune par un cordon ombilical.
La gousse, legumen, est un péricarpe oblong a deux cosses assemblées en-dessus & en-dessous par une suture longitudinale ; les semences sont attachées alternativement au limbe supérieur de chacune de ces cosses.
Le fruit à noyau, drupa, est composé d’une pulpe charnue, molle & succulente, qui renferme un noyau.
La pomme ou fruit à pépin, pomum, a une pulpe charnue, au milieu de laquelle les semences se trouvent dans des enveloppes membraneuses.
La baie, bacca, a une pulpe succulente qui renferme les semences.
Le cône, strobilus, est composé de plusieurs écailles appliquées les unes contre les autres, & contournées par le haut.

Il y a deux sortes de semences, la graine & la noix.
La noix, nux, est presqu’aussi dure qu’un os, & renferme la véritable semence.
La graine, semen, est le corps de la semence ; elle a différentes figures, & on voit des graines qui ont une couronne. La couronne, corona, est simple, ou disposée en aigrette. L’aigrette, pappus, est composée de rayons simples ou de rayons branchus comme une plume. Ces rayons simples ou branchus tiennent à un pédicule, ou sortent immédiatement de la graine.

Le réceptacle ou placenta, receptaculum, est la partie qui soutient la fleur ou le fruit, ou tous les deux ensemble ; il y en a de différentes figures...
" (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • alimentation
  • botanique

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [22/10/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32201 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15846 photos ou dessins.