front (n. m.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • frons

Anglais

  • forehead

Définition

En extérieur, région du crâne.

Détails

Chez le cheval, le frontal s'appuie dessus. L'Arabe a le front large, le Barbe le front étroit.

" FRONT, s. m. (Anat. & Chir.) le front est une des grandes parties de la face, & une de celles qui contribuent le plus à la beauté de sa forme, & au plaisir de la considérer ; frons ubi vivit honor ! Un poète galant du siècle d’Auguste, disait, en parlant de celui de sa maîtresse, frons ubi ludit amor ! Chez les Grecs & les Latins, c’était une beauté d’avoir le front petit, & même cette petitesse passait encore pour une marque d’esprit : Horace en parlant de sa chère Lycoris, la peint insignis tenui fronte ; ce goût était si général, & les dames si curieuses de cet agrément, qu’elles s’appliquaient à cacher une partie de leur front par des bandelettes, qu’Arnobe appelle nimbos.
Il semble que nous avons un goût de beauté un peu plus exact que les Romains sur cette partie du visage. Il faut que le front, selon nous, comme le dit l’auteur de l’hist. nat. de l’homme, soit uni, sans plis ni rides, & d’une juste proportion ; qu’il ne soit ni trop rond, ni trop plat, ni trop étroit, ni trop court, & qu’il soit régulièrement garni de cheveux au-dessus, & aux côtés. Mais sans nous occuper de ces idées accessoires, venons aux détails qui intéressent l’anatomiste & le chirurgien ; quelque secs que soient ces détails, il s’agit de les tracer dans cet article, & d’abandonner tous les autres.
L’os frontal qui forme ce que nous appelons le front, est un des cinq os communs du crâne, dont nous donnerons la description au mot Frontal (os). Nous nous contenterons de remarquer ici que sa figure est symétrique, & à-peu-près comme une espèce de coquille de mer, qui est large & presque arrondie ; de sorte que deux os frontaux d’une même grandeur, joints ensemble par leurs bords, représentent en quelque manière cette sorte de coquillage dans son entier...
Front, (Maréchalerie.) partie de la tête du cheval. Elle occupe précisément l’espace qui est au-dessus des salières, du chanfrein & des yeux, & elle se trouve couverte par le toupet. Elle ne doit être ni trop large, ni trop étroite ; les chevaux dont le bas du front rentre en-dedans, se nomment chevaux camus ; & nous appelons tête busquée , tête moutonnée, celle dont cette partie est avancée, relevée, & pour ainsi dire tranchante. Ces sortes de têtes busquées sont plus communes dans de certains pays que dans d’autres ; les chevaux napolitains & les chevaux anglais ont presque tous une tête moutonnée. (e) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • anatomie
  • cheval

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [27/05/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32063 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15207 photos ou dessins.