faux bourdon (n. m.)

Bookmark and Share

Autres noms

  • abeille mâle (n. f.)
  • faux-bourdon (n. m.)

Anglais

  • drone

Définition

Fam. des apidés. Abeille domestique mâle.

Détails

" On appelle les abeilles mâles faux bourdons pour les distinguer de certaines mouches que l’on connaît sous le nom de bourdons. Voyez Bourdon.
On ne trouve ordinairement des mâles dans les ruches que depuis le commencement ou le milieu du mois de Mai jusques vers la fin du mois de Juillet ; leur nombre se multiplie de jour en jour pendant ce temps, à la fin duquel ils périssent subitement de mort violente, comme on le verra dans la suite.
Les mâles sont moins grands que la Reine, & plus grands que les ouvrières ; ils ont la tête plus ronde, ils ne vivent que de miel, au lieu que les ouvrières mangent souvent de la cire brute. Dès que l’aurore paraît, celles-ci partent pour aller travailler, les mâles sortent bien plus tard, & c’est seulement pour voltiger autour de la ruche, sans travailler. Ils rentrent avant le serein & la fraîcheur du soir ; ils n’ont ni aiguillon, ni patelles, ni dents saillantes comme les ouvrières. Leurs dents sont petites, plates & cachées, leur trompe est aussi plus courte & plus déliée : mais leurs yeux sont plus grands & beaucoup plus gros que ceux des ouvrières : ils couvrent tout le dessus de la partie supérieure de la tête, au lieu que les yeux des autres forment simplement une espèce de bourrelet de chaque côté.
On trouve dans certains temps des faux bourdons qui ont à leur extrémité postérieure deux cornes charnues aussi longues que le tiers ou la moitié de leur corps : il paraît aussi quelquefois entre ces deux cornes un corps charnu qui se recourbe en haut. Si ces parties ne sont pas apparentes au dehors, on peut les faire sortir en pressant le ventre du faux bourdon ; si on l’ouvre, on voit dans des vaisseaux & dans des réservoirs une liqueur laiteuse, qui est vraisemblablement la liqueur séminale. On croit que toutes ces parties sont celles de la génération ; car on ne les trouve pas dans les abeilles mères, ni dans les ouvrières. L’unique emploi que l’on connaisse aux mâles, est de féconder la Reine ; aussi dès que la ponte est finie, les abeilles ouvrières les chassent & les tuent. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1re éd., 1751)

Sections

  • abeille
  • zoologie

Voir aussi

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [07/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32129 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15534 photos ou dessins.