amanites (n. f.)

Bookmark and Share

Scientifique

  • Amanita

Anglais

  • amanita

Etymologie

gr. amanitês ; champignon du mont Amanos, une montagne de Cilicie, en Asie mineure

Définition

Fam. des Amanitaceae. Champignons agaricales. Champignons à chapeau à lames à spores blanches, crème ou jaunes, à lames libres, au bord du chapeau strié, à anneau et à volve plus ou moins marquée. (Les volvaires ont des spores roses). Certaines espèces d'amanites sont toxiques, voire mortelles.

Détails

Exemples :
- Amanita caesarea, l'amanite des Césars, oronge vraie (excellent), cf oronges,
- Amanita ceciliae, Amanita inaurata, amanite étranglée, amanite impériale, amanitopsis doré (snakeskin grisette, strangulated amanita), chapeau brun terne parsemé de plaques grisâtres, à rejeter,
- Amanita citrina, l'amanite citrine (citron amanita, false death cap), d'un jaune citrin pâle ou blanche, et au goût de rave désagréable, à rejeter,
- Amanita gemmata, amanite jonquille,
- Amanita inaurata, amanitopsis doré,
- Amanita muscaria, l'amanite tue-mouches, fausse oronge (fly agaric) : le chapeau est rouge à taches blanches, les lamelles blanches et le pied blanc (toxique grave, hallucinogène, rarement mortel), cf oronges,
- Amanita ovoidea Fr. ex Bull., amanite ovoïde, oronge blanche (European white egg), au chapeau épais, ovoïde, blanc à grisâtre clair, diversement appréciéé, cf oronges,
- Amanita pantherina, l'amanite panthère (panther amanita), chapeau hémisphérique puis plan, gris-brun à brun-olive, avec  petites verrues blanc de lait, en cercles, et à marge striée, (toxique grave, parfois mortel d'où syndrome muscarien),
- Amanita phalloides, l'amanite phalloïde (death cap), calice de la mort, oronge verte, phalloïde (death cap), de couleurs variées, solitaire, à spores blanches (très dangereux, toxique crue d'où syndrome phalloïdien),
- Amanita rubescens, amanite rougissante, amanite vineuse, amanite rougeâtre, golmotte, golmette, au chapeau brun rosé taché de blanc ou de crème (excellent après cuisson, toxique cru),
- Amanita spissa, amanite épaisse (grey spotted amanita), chapeau brun terne parsemé de plaques grisâtres, comestible médiocre,
- Amanita strobiliformis, Amanita solitaria, amanite solitaire, amanite pomme de pin, blanche et au chapeau floconneux, à rejeter,
- Amanita vaginata, Amanitopsis vaginata, l'amanite vaginée, grisette, amanite vineuse, amanite vireuse, amanite engainée, coucoumelle, amanitopsis vaginé, sans anneau, au chapeau gris, comestible mais toxique à l'état cru,
- Amanitopsis strangulata, Amanita ceciliae, amanite dorée, amanite étranglée, amanite impériale, amanitopsis étranglé : engainée, épaisse (médiocre comestible),
- Amanitopsis vaginata, amanitopsis vaginé,
- Amanita verna (destroying angel) d'où syndrome phalloïdien,
- Amanita virosa, l'amanite vireuse (destroying angel), à lames blanches, très toxique, d'où syndrome phalloïdien.

Sections

  • botanique
  • pathologie
  • plante toxique

Classification française

  • champignon

Classification scientifique

  • Amanitaceae

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [05/07/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32076 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15339 photos ou dessins.