extrait (n. f.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • extractif (n. m.)

Anglais

  • extract

Définition

Résultat d'une extraction.

Détails

Exemples :
- extractif non azoté, glucides non cellulosiques, cf ENA,
- extrait de levure,
- extrait de tissu,
- extrait de viande,
- extrait sec du lait, matière sèche du lait (milk solids), calculé par la formule de Flesschman,
- extrait sec dégraissé (solids-not-fat).

" EXTRAIRE, tirer quelque chose d’une autre. Voyez Extraction.
En termes de Commerce, il signifie faire le dépouillement d’un journal ou de quelque autre livre à l’usage des marchands & banquiers, pour voir ce qui leur est dû par chaque particulier, ou les sommes qu’ils en ont reçues à-compte. (G) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

EXTRAIT, s. m. (Belles-Lettr.) se dit d’une exposition abrégée, ou de l’épitome d’un plus grand ouvrage.  Un extrait est ordinairement plus court & plus superficiel qu’un abrégé.
Les journaux & autres ouvrages périodiques qui paraissent tous les mois, & où l’on rend compte des livres nouveaux, contiennent ou doivent contenir des extraits des matières les plus importantes, ou des morceaux les plus frappants de ces livres. (G)

Extrait, (Jurispr.) signifie ce qui est tiré d’un acte ou d’un registre, ou autre pièce. Quelquefois on entend par cet extrait un abrégé, quelquefois une copie entière.
Extrait de Mariage, est une expédition ou copie authentique d’un acte de célébration de mariage, tiré sur le registre destiné à écrire les mariages...
Extrait d’un Procès, est l’abrégé d’un procès, c’est-à-dire un mémoire qui contienne la date de toutes les pièces, & le précis de ce qui peut servir à la décision du procès. Les rapporteurs ont ordinairement un extrait à la main, pour soulager leur mémoire, lorsqu’ils font le rapport d’un procès...

Extrait, (Chimie, Pharmacie, & Thérapeutique.) Ce mot pris dans le sens chimique le plus général, signifie un principe quelconque, séparé par le moyen d’un menstrue d’un autre principe, avec lequel il était combiné, ou pour le définir en deux mots, le produit de l’extraction. Voyez Extraction.
Le nom d’extrait est beaucoup plus usité dans un sens moins général, & il est presque restreint par l’usage à designer une matière particulière, retirée de certaines substances végétales, par le moyen de l’eau.
Le menstrue aqueux, qui est l’instrument de cette séparation, ou se trouve dans la plante même, ou on le prend du dehors : dans le premier cas, qui est celui des plantes aqueuses, on les écrase & on les exprime ; par-là on obtient un suc chargé par dissolution réelle de la partie extractive, & par contusion de la fécule de la plante, & de sa résine particulière, lorsqu’elle est résineuse. Si on applique une eau étrangère à une plante, on en fait l’infusion ou la décoction, & ensuite l’expression : la liqueur fournie par ces opérations, est aussi ordinairement troublée, par la présence de quelques matières non dissoutes : or ce n’est que la matière réellement dissoute, combinée chimiquement avec l’eau, qui est le véritable extrait dont il s’agit ici. Voyez Suc, Infusion, Décoction, & Fécule.
Pour préparer un extrait, c’est-à-dire pour le retirer de l’eau, & le séparer des parties étrangères ou féculentes, on n’a donc qu’à prendre certaines infusions, certaines décoctions, certains sucs, les déféquer par la résidence, par la filtration à-travers la chausse, ou les clarifier par le blanc-d’œuf (voyez Défécation, Filtration, Clarification & évaporer ensuite, à feu doux, ordinairement au bain marie, jusqu’à la consistance appelée d’extrait mou, ou simplement d’extrait ; expression suffisamment exacte, parce qu’on ne réduit que rarement les extraits sous forme solide...

Extrait, dans le Commerce
, a diverses significations.
Il signifie 1°. un projet de compte qu’un négociant envoie à son correspondant, ou un commissionnaire à son commettant, pour le vérifier.
2°. Ce qui est tiré d’un livre ou d’un registre d’un marchand. L’extrait d’un journal forme un mémoire.
3°. C’est aussi un des livres dont les marchands & banquiers se servent dans leur commerce : on l’appelle autrement livre de raison, & plus ordinairement le grand livre. " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • alimentation
  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2021, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [21/01/2021]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32280 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 16313 photos ou dessins.