exanthème (n. m.)

Bookmark and Share

Anglais

  • exanthema
  • exanthemas au plur.
  • exanthemata au plur.

Etymologie

gr. ex, hors de et anthos, fleur

Définition

- 1. Rougeur de la peau sans lésion.
- 2. Maladie avec une telle rougeur.

Détails

Exemples :
- exanthème vésiculeux, à calcivirus,
- typhus exanthématique.

" EXANTHÈME, s. m. (Médecine.) ἐξάνθημα, dérivé de ἐξανθεῖν, qui signifie efflorescere, fleurir, d’où les Latins ont appelé les exanthèmes, efflorescentiæ, efflorescences ; c’est un terme employé pour exprimer l’éruption (qui se fait sur la peau) des humeurs viciées, dans le corps humain, qui se portent de l’intérieur à la surface, & y forment des taches qui ne s’élèvent pas au-dessus du niveau de la peau, ou de petites tumeurs de différentes espèces, de la couleur des téguments, ou d’une couleur différente.
Puisque les exanthèmes, proprement dits, paraissent essentiellement sur la peau ; il s’ensuit donc que la matière morbifique, qui les forme, a son siège dans les vaisseaux cutanés, & que cette matière est de nature à ne pas y couler librement, & à y faire naître conséquemment des obstructions, soit parce que le fluide, qui est propre à ces vaisseaux, a trop de consistance, pêche par épaississement ; soit parce qu’il y a pénétré par erreur de lieu, errore loci, une humeur plus grossière qui en a dilaté, forcé les orifices, & en a engorgé le canal trop étroit, pour les recevoir dans l’état naturel (voyez Erreur de lieu) ; soit parce qu’ils ont été resserrés, rétrécis par quelque cause que ce soit : ces différentes causes, propres à produire des exanthèmes, peuvent être internes & externes ; ainsi après de grandes sueurs, qui ont fait perdre au sang ses parties les plus fluides, il se forme des pustules prurigineuses par des humeurs privées de véhicule, épaissies, arrêtées dans les vaisseaux cutanés : il se forme des taches rouges ou pourprées, sur la surface du corps, lorsque le sang a perdu sa consistance au point que ses globules rouges puissent pénétrer dans les vaisseaux sécrétoires de la peau, où ils ne pourraient pas être admis, lorsque le fluide a sa consistance actuelle : les matières âcres, qui sont portées dans les vaisseaux cutanés, ou qui sont appliquées au-dehors sur les téguments, peuvent aussi produire des exanthèmes en causant des constrictions, des irritations dans les tuniques de ces vaisseaux, qui en diminuent la capacité, y arrêtent les humeurs : dans ces trois sortes de cas, il y a toujours défaut de méabilité dans les fluides, soit par une mauvaise qualité qui leur est propre, soit par l’état contre nature des solides qui les contiennent, soit par le concours du vice des parties contenues & contenantes. Voyez Tache, Pustule, Gale, &c.
Les exanthèmes fébriles sont ceux qui méritent le plus d’attention, parce qu’ils sont le plus souvent formés d’un dépôt de matière critique, que la fièvre porte dans les vaisseaux de la peau : cette matière s’y arrête & les obstrue, parce qu’elle n’est pas assez atténuée pour couler librement dans toute leur étendue... c’est aussi de ces différences que les fièvres exanthémateuses prennent leurs différents noms ; telles sont les scarlatines, les pétéchiales rouges, pourprées, les miliaires, la rougeole, la petite vérole...  (d) " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Section

  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [15/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32135 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15586 photos ou dessins.