érysipèle (n. m.)

Bookmark and Share

Autre nom

  • érésipele (anc.) (n. m.)

Anglais

  • erysipelas

Etymologie

gr. erusipelas, de faire rougir

Définition

Maladie de la peau parfois contagieuse, chez les nourrissons et les personnes âgées, due au streptocoque hémolytique Streptococcus pyogenes donnant un placard rouge oedémacié douloureux limité par un bourrelet et de la fièvre.

Détails

" ÉRÉSIPELE, s. f. (Médecine.) est le nom d’une maladie inflammatoire, qui a le plus souvent son siège à la surface du corps ; elle consiste dans une tumeur assez étendue, sans bornes marquées, peu élevée au-dessus du niveau des parties voisines, sans tension notable, accompagnée de douleur avec démangeaison, de chaleur âcre & d’une couleur rouge tirant sur le jaune ; qui cède à la pression des doigts, blanchit par cet effet, & devient rougeâtre dès que la pression cesse ; & ce qui caractérise ultérieurement cette tumeur, c’est qu’elle semble changer de place, à mesure qu’elle se dissipe dans la première qu’elle occupait ; elle s’étend de proche en proche aux parties voisines.
Le mot érésipele, ἐρυσίπελας, vient de ἐρυθρός, ruber, & de πέλας, propè, presque rouge ; ce qui convient à la couleur de cette tumeur, qui n’est pas d’un rouge foncé comme le phlegmon, mais plutôt de couleur de rose, ce qui lui a fait donner le nom de rosa par les Latins ; l’érésipele a aussi été appelée par les anciens ignis sacer, feu sacré, à cause de la chaleur vive que l’on ressent dans la partie qui en est affectée.
L’érésipele peut être de différente espèce : lorsqu’elle n’est pas accompagnée d’autres symptômes que ceux qui ont été mentionnés dans la définition, elle est simple ; & lorsque le milieu de la tumeur érésipélateuse est occupé par un phlegmon, par une œdème, ou par un skirrhe, elle est composée & prend différente dénomination en conséquence, selon la nature de la tumeur à laquelle elle se trouve jointe ; ainsi elle est dans ces cas-là, érésipele phlegmoneuse, œdemateuse, ou skirrheuse : on la distingue en essentielle, si elle ne dépend d’aucune maladie antérieure, & en symptomatique, si elle est compliquée avec une autre maladie qui l’ait produite : elle est encore distinguée en interne ou externe, selon le différent siège qu’elle occupe ; en bénigne & en maligne, selon la nature des symptômes qu’elle produit ; en accidentelle ou habituelle, selon qu’elle attaque une seule fois, ou qu’elle revient plusieurs fois & même périodiquement tous les mois ou tous les ans, selon qu’il consiste par plusieurs observations... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • médecine
  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [15/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32135 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15586 photos ou dessins.