entérotoxémies des ruminants (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • enterotoxaemia
  • lamb disentery
  • pulpey kidney disease

Définition

Maladies métaboliques et toxi-infections graves et cosmopolites dues au passage dans le sang circulant de toxines émises dans le milieu intestinal par des bactéries anaérobies liées au sol du genre Clostridium.

Détails

Elles affectent surtout le mouton, sous forme épizootique, mais aussi d'autres animaux domestiques et l'homme. Elles sont assez rares en Afrique tropicale. Dans les tropiques, on rencontre les entérotoxémies dues à C. perfringens type A et C. ou à C. septicum, la dysenterie de l'agneauC. perfringens type B), la maladie du rein pulpeux due à C. perfringens de type D et l'hépatite infectieuse nécrosante due à C. noyi ou C. oedematiens type B. La gastrotoxémie (due à C. septicum) se voit surtout dans les pays à élevage intensif lors du sevrage.
Elles atteignent surtout les jeunes, surtout les plus beaux, les plus gloutons. L'apparition est brutale et l'évolution rapide vers la mort. La putréfaction est très rapide. L'entérotoxémie hémorragique du mouton à C. perfringens type C. (struck) atteint les nouveau-nés (entérite nécro-hémorragique) ou les jeunes adultes (convulsions, rarement diarrhée). La dysenterie de l'agneau est une dysenterie et entraîne aussi chez l'adulte des coliques et une diarrhée hémorragique. La maladie des reins pulpeux atteint les jeunes agneaux jusqu'à 3 mois, en bon état, ou des animaux moins jeunes soumis à un brusque changement d'alimentation. Ils ont des symptômes nerveux (convulsions), digestifs (diarrhée sanguinolente) et de la glycosurie. L'hépatite infectieuse nécrosante est due à la prolifération de C. oedematiens dans le foie, amené par des larves de parasites en migration (douves, ténias, ascaris). Il y a mort subite ou fièvre, troubles nerveux et œdème noirâtre à la face interne de la peau. La gastrotoxémie donne souvent des morts subites lors du sevrage. Il peut y avoir de la fièvre et des douleurs abdominales.
Le traitement est souvent aléatoire : antibiotiques, sérum spécifique, tonicardiaque, et réhydratant. Pour la prophylaxie, on évitera les indigestions par un passage progressif aux aliments concentrés, en ne donnat pas des protéines en excès et en donnant des fibres, en déparasitant les animaux et en vaccinant. De nombreux vaccins existent, mono ou polyvalents. En général, il faut 2 vaccinations à 15 jours d'intervalle et un rappel annuel

Sections

  • caprin
  • mouton
  • pathologie

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [15/08/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32135 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15586 photos ou dessins.