encolure (n. f.)

Bookmark and Share

Anglais

  • neck
  • neck and withers

Définition

Région du cou des grands mammifères s'étendant en haut de la nuque au garrot et en bas de la gorge au poitrail.

Détails

Chez le cheval, le bord supérieur porte la crinière (mane) et la partie inférieure la gouttière jugulaire.

" ENCOLURE, s. f. (Man. Maréchall.) partie du corps du cheval qui répond à celle que dans l’homme nous désignons par le terme de cou.
Elle donne à l’animal dans son avant-main, des grâces, de la beauté & de l’agrément, lorsqu’elle monte dès sa sortie du garrot ; qu’elle s’élève jusqu’à la tête en diminuant imperceptiblement, & en se contournant à mesure qu’elle en approche, & que sa partie inférieure descend jusqu’au poitrail en forme de talus.
L’encolure est dite & appelée fausse, lorsque cette même partie inférieure ne montre aucune obliquité & tombe à-plomb ; renversée, quand le contour, l’arc ou la rondeur se trouvent en-dessous ; & penchante, si sa partie supérieure tombe & se déverse d’un côté ou d’un autre.
Les encolures renversées sont semblables à celles des cerfs ; elles ne partent point directement du garrot, elles semblent naître d’une espèce d’enfoncement vulgairement nommé coup de hache, & ne donnent pas moins au cheval la facilité de s’armer ou de s’encapuchonner, que celles qui sont trop rouées, c’est-à-dire dont la rondeur à leur partie supérieure est trop considérable & trop marquée.
Les encolures penchantes sont ordinairement trop chargées de chair près de la crinière, où elles devraient être tranchantes, & c’est le poids de cette chair qui occasionne leur déversement & leur chute. Nous voyons ce défaut dans la plupart des chevaux entiers d’un certain âge.
Quant à l’épaisseur & à la longueur de cette partie, on doit désirer qu’elles soient en proportion avec le total de la machine.
Sa bonne ou mauvaise conformation décide des qualités que l’on recherche dans le cheval. L’encolure est-elle molle & effilée ? sa faiblesse influe tellement sur sa bouche, que l’animal ne pourra soutenir un appui ferme ; il bégayera sans cesse, il battra fréquemment à la main : est-elle courte, épaisse & chargée ? il pèsera inévitablement, & il sera infiniment plus difficile de l’amener au pli dans lequel on voudra le mettre. Les barbes, les juments & les chevaux d’Espagne nous font communément souhaiter un peu plus d’épaisseur dans leur encolure ; celle de ces derniers diminue visiblement à mesure qu’ils vieillissent... " (L'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, 1751)

Sections

  • anatomie
  • cheval

Pour citer cet article :
Meyer C., ed. sc., 2020, Dictionnaire des Sciences Animales. [On line]. Montpellier, France, Cirad. [13/07/2020]. <URL : http://dico-sciences-animales.cirad.fr/ >

Présentation du dictionnaire des sciences animales

Ceci est la troisième version complète du "Dictionnaire des Sciences Animales" mise sur Internet. Elle comporte 32080 articles sur des mots et expressions concernant les animaux et 15378 photos ou dessins.